Accueil » Actualités » En Haute-Vienne, Saur signe une convention « réseaux d’eau potable de demain » avec le syndicat Vienne Briance Gorre


Actualités du 24 octobre 2017



En Haute-Vienne, Saur signe une convention « réseaux d’eau potable de demain » avec le syndicat Vienne Briance Gorre

 

Saur, le service des eaux des 3 Rivières (SE3R) et le syndicat Vienne-Briance-Gorre (VBG) signent le mardi 24 octobre 2017 à la station d’épuration de Lanaud (Panazol, Haute-Vienne) une convention sur « Les réseaux de demain », destinée à expérimenter sur ce territoire la mise en place d’équipements connectés sur les réseaux d’eau potable. Objectif : fiabiliser le service et mettre à disposition des collectivités des données leur permettant d’optimiser leurs choix économiques et environnementaux.

 

La convention cadre, signée le mardi 24 octobre, va faire du service des eaux des 3 Rivières un territoire pilote dans le domaine des smart technologies au service de l’eau potable. Saur souhaite développer sur les 2 500 km de réseaux, les trois usines de production et les 90 réservoirs un concentré de nouvelles technologies. Les données collectées seront remontées et analysées en temps réel par les experts du Centre de pilotage opérationnel (CPO) de Saur, basé à Saumur (Maine-et-Loire), et seront également disponibles pour le syndicat via une interface CPO Online personnalisée.

 

« Avec ce réseau intelligent, entièrement connecté, l’objectif est bien entendu d’assurer une surveillance en continu de la qualité de l’eau et un rendement de réseau optimal, en limitant les fuites et en mettant en place des outils améliorant leur détection », explique Thierry Beyne, directeur régional de Saur.

 

« Le syndicat VBG est un terrain d’expérimentation idéal, le réseau étant particulièrement complexe et d’une topologie très variée », argumente Christophe Tanguy, directeur exploitation et transformation digitale de Saur. « Au vu des enseignements de ce « laboratoire de l’eau connectée », nous envisagerons un déploiement à plus grande échelle ».

 

Maurice Leboutet, président du syndicat VBG : « Il y a un an, lorsque le contrat d’exploitation du service de l’eau potable a été reconduit, Saur s’était engagé à qualifier et partager les données d’exploitation, mais également à insuffler de l’innovation dans le service de l’eau. La signature de cette convention en constitue la première étape en conservant l’objectif de toujours mieux servir les 46 communes du syndicat et les 100 000 consommateurs ».

 

Louis-Roch Burgard, président exécutif de Saur : « La signature de cette convention est un exemple appliqué de la capacité d’innovation de Saur pour optimiser le pilotage des réseaux, sécuriser l’approvisionnement en eau potable et la performance du service de l’eau. C’est aussi la marque du respect des engagements pris il y a maintenant un an et de notre volonté d’être toujours plus proches des attentes de nos clients.

 

De quoi est composé ce « laboratoire de l’eau connectée » ?
Saur déploie sur ce territoire un impressionnant panel d’outils technologiques innovants pour :
Optimiser la surveillance en continu de la qualité de l’eau sur le réseau de distribution
– Sondes multi paramètres
Optimiser le rendement de réseau
– Stabilisateurs à régulation aval et vanne de modulation aval
– Vannes hydro-électriques à écoulement unidirectionnel
– Equipements d’écoute des réseaux (Ear)
– Capteurs de pression télégérés et manomètres différentiels
– Pré-localisateurs acoustiques, débimètre portable à ultrasons, corrélateur acoustique, cannes d’écoute électroacoustique, appareil de recherche de fuite par gaz tracteur, LS mobile, capteurs de pression mobiles.

 



contact(s) pour ce communiqué :

Contact presse : Saur – Laurent Maillard – 06 60 59 77 07 – laurent.maillard@saur.co



Top