saur-groupe

Histoire du groupe Saur, partenaire des collectivités locales depuis 1933

Née avec l’essor des infrastructures hydrauliques en milieu rural, Saur accompagne depuis plus de 80 ans les collectivités locales dans la gestion de leurs services publics.

 



1933 - 1935

La vision d'un entrepreneur

En 1933, Pierre Crussard, crée la Société d’Aménagement Urbain et Rural pour concevoir et exploiter des installations de production d’eau. Saur est, à l’origine, une entreprise de travaux. C’est en s’appuyant sur le réseau d’ETDE (dont Pierre Crussard est actionnaire) que Saur développera ses premières exploitations de gestion d’eau dans l’Ouest de la France, avec l’idée de servir en priorité les communes rurales et littorales. En 1934, Saur signe sa première concession de service d’eau avec la commune de Villejoubert (Charente), qui compte alors 27 abonnés. D’autres contrats suivront en Loire-Atlantique, en Vendée et en Charente. La Roche-sur-Yon accueille la première direction régionale.





1934 - 1960

Saur l'ingénieur rural

Alors que ses grands concurrents nés au 19ème siècle, la Générale et la Lyonnaise des Eaux, sont concessionnaires des grandes villes, Saur devient le partenaire privilégié des collectivités rurales. Les ingénieurs de Saur relèvent les défis de l’adduction d’eau potable des campagnes françaises. Saur devient un acteur clé de l’aménagement en Vendée et dans le Morbihan et acquiert une maîtrise reconnue dans le traitement des eaux de surface. De nouvelles collectivités contractent avec Saur et de nouvelles directions régionales maillent progressivement le territoire. En 1959 Saur crée une filiale pour l’ingénierie, Stereau





1960 - 1984

Première ville et développement international

En 1960, Saur crée la Sodeci (Société de Distribution des Eaux de la Côte-d’Ivoire),  alors seule société privée au monde à gérer un contrat d’affermage à l’échelle d’un pays. En France les villes de Brive-la-Gaillarde et Nimes choisissent Saur.

 

L’entreprise poursuit son développement en France et à l’international. La notoriété acquise dans les grandes distributions rurales lui vaut la confiance des administrations et lui permet d’offrir son concours à des villes plus importantes. Saur est reconnue pour sa proximité, son professionnalisme et son esprit de service public. En 1975, Saur innove en créant son propre Institut de Formation Professionnelle (IDFP), une première dans la profession.
En même temps, Saur s’affirme sur le Continent Africain et crée sa filiale Saur-Afrique. Les activités travaux et assainissementse développent.





1984 - 1993

Bouygues, Coved et de nouveaux métiers

En 1984, la famille Bouygues acquiert Saur pour compléter son offre aux collectivités et disposer d’une activité moins cyclique que le BTP : c’est sa première diversification. Saur développe alors plusieurs métiers : le traitement et la distribution d’eau potable, la collecte et le traitement des eaux usées, l’irrigation, la collecte et la valorisation des déchets et la conception-construction de stations d’épuration. En 1988 Saur crée la société Coved pour porter l’activité propreté. Bouygues apporte un savoir faire méthodologique, sa culture projet, une organisation informatique de premier ordre, et sa notorité internationale. En 1991, Saur s’implante en Pologne et obtient le contrat de gestion de l’eau et de l’assainissement de la ville de Gdansk (400 000 hab.).





1993 - 1997

Essor de Stereau, la démarche Qualité, entrée d'EDF

Les succès s’enchaînent démontrant l’expertise reconnue du groupe en matière de grands projets (Colmar, Orléans, Nantes, Harbin en Chine…). Stereau devient un véritable vecteur d’expression des savoirs-faire du Groupe. Sous l’impulsion de Bouygues, le groupe Saur s’engage dans la démarche qualité, Stereau devient la première entreprise d’ingénierie certifiée sur son marché.

 

Coved poursuit son développement. En 1994 Saur et EDF nouent un partenariat stratégique pour développer des activités communes à l’international. En 1995 Saur obtient la gestion du service des eaux du Sénégal. En France, le groupe met en place une politique clientèle pour accompagner les nouvelles exigences d’abonnés devenus consommateurs.





1997 - 2007

L'émergence d'un acteur significatif de l'environnement

Saur fusionne avec Cise, filiale services à l’environnement du groupe Saint Gobain. Une culture entrepreneuriale s’allie avec une culture d’ingénieur et offre la taille critique pour créer des offres compétitives. Le pôle eau s’organise en 6 régions rapidement certifiées ISO 9001. En 2002, Saur déploie son propre outil de gestion clientèle, Saphir.

 

Stereau remporte le marché de construction de la station des Grésillons pour le SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne). Saur crée Cise-TP, entreprise spécialisée dans la pose de canalisations. En 2004, Coved devient la 1ère entreprise certifiée Iso 14001 pour l’ensemble de ses centres de stockage de déchets ultimes (CSDU).





2007 – 2013

Diversification et cap sur le Moyen-Orient

En 2007, le consortium constitué de la Caisse des Dépôts et Consignations, de Séché Environnement et d’Axa Investment Manager, bientôt rejoints par Cube Infrastructure, prend le contrôle du groupe Saur qui poursuit son développement sur ses métiers de l’environnement.

 

Des contrats sont gagnés, à Saint-Etienne, Lyon (gestion de la station d’épuration de Saint-Fons, 1 million eq.habitants) , Rungis (gestion des déchets du MIN). A l’international, en 2007, le contrat d’assistance technique pour l’amélioration de la distribution d’eau potable et de l’assainissement de la ville de Djeddah constitue le point de départ d’un belle aventure en Arabie Saoudite avec en particulier la gestion des services d’eau et d’assainissement de la ville industrielle de Jubail.

 

Stereau adosse ses propositions architecturales et techniques à la notion de Haute Qualité Environnementale (HQE) et  industrialise le procédé Carboplus® pour le traitement et  l’élimination des micropolluants dans l’eau potable et les eaux usées.

Coved se lance dans le commerce de matières premières recyclables issues des emballages ménagers et propose à ses clients une nouvelle offre : la Reprise Garantie, sur le principe de « Vous collectez, vous triez, vendons ensemble vos matières premières ».





2013 - 2014

Une étape majeure dans la vie du Groupe

Entrepris en 2012, le refinancement de la dette conduit à un nouveau changement d’actionnariat en octobre 2013. Emmenés par la BNP et la BPCE, les nouveaux actionnaires consolident l’ancrage français du Groupe et lui assurent une visibilité dans le long terme.

 

En 2013, Saur lance  son projet Néau. Objectif : progresser dans la qualité de service rendu aux clients, en ciblant l’innovation technologique, l’excellence opérationnelle, la performance économique et une relation client inédite dans la profession. Les centres de pilotages opérationnels s’ouvrent aux collectivités et deviennent  leur outil de pilotage du service de l’eau.

 

La direction Smart Technologies voit le jour et via son programme Phoenix entreprend de faire du Groupe d’ici à 2017 la première entreprise numérique du secteur de l’eau. Cette transformation passera par de nouvelles offres de services modulaires adaptées aux besoins des collectivités, par le développement de la digitalisation et de la mobilité, par la mise à disposition des métiers des meilleures technologies du marché.







Top