Accueil » Préservation et valorisation des ressources territoriales » Coved crée une méthodologie de référence pour l’évaluation de la valeur ajoutée des démarches d’économie circulaire


Coved crée une méthodologie de référence pour l’évaluation de la valeur ajoutée des démarches d’économie circulaire



Cicleval, l'évaluation des projets d'économie circulaire by CovedCoved, pôle propreté du groupe Saur, a créé, en 2016, une méthodologie de référence d’évaluation de la valeur ajoutée environnementale, sociale et sociétale des démarches d’économie circulaire, pour le territoire et ses acteurs.

L’évaluation s’applique à des projets territoriaux d’économie circulaire menés dans le domaine de la gestion des déchets ou des produits en fin de vie. La méthodologie est assortie d’un outil numérique opérationnel dédié à l’évaluation et à la restitution de la performance du projet territorial.

 

Une double finalité

Cicleval, est à la fois :

  • Un support permettant de démontrer et valoriser la contribution territoriale des démarches d’économie circulaire, de manière lisible, et de nourrir le dialogue entre les porteurs de projets, les collectivités et les partenaires territoriaux.
  • Un outil qui s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue en aidant, par l’identification des points de vigilance et des marges de progrès, à maximiser l’impact des projets d’économie circulaire sur les territoires.

 

Une méthodologie co-construite avec un panel de parties prenantes

Afin de garantir la pertinence, la robustesse et l’objectivité de la méthode, celle-ci a été co-construite avec les équipes opérationnelles internes de Coved, accompagnées du Cabinet Utopies, cabinet conseil spécialisé en développement durable, et un ensemble d’experts externes qualifiés et de profils complémentaires.

 

Plusieurs parties prenantes externes se sont associées à la construction du référentiel d’évaluation au travers d’ateliers de travail présentiels aux étapes clé du développement de la démarche :

 

Groupe de travail Cicleval Coved

 

D’autres ont été sollicitées au travers d’interviews menées en amont de la construction du référentiel :

 

Cicleval parties prenantes contributrices

 

La démarche de co-construction est par ailleurs pensée sur le long terme, via le développement d’un outil modulable, à affiner au fil des retours d’expériences.

 

6 axes d’évaluation, 38 critères

Les axes et critères d’évaluation ont été construits à partir de la définition de l’économie circulaire de l’Ademe : « L’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement, tout en développant le bien-être des individus. »

 

Sur cette base, déclinée pour les métiers de la gestion des déchets et enrichie par l’échange avec les parties prenantes, 6 axes d’évaluation ont été définis.

 

Ils correspondent à une vision englobante de l’économie circulaire, intégrant non seulement le devenir des flux de matière dans un objectif de limitation de la consommation de ressources, mais également l’impact environnemental et les conséquences du projet sur la vie des usagers et riverains. Deux dimensions additionnelles, identifiées au cours des échanges comme des enjeux majeurs des projets d’économie circulaire, ont été ajoutées : la contribution au développement territorial via la création de valeur économique et sociale et la co-construction des projets avec les parties prenantes du territoire.

 

  • Contribution à la réduction des déchets
  • Intégration de modes de valorisation optimisés
  • Co-construction avec les parties prenantes
  • Limitation des impacts sur les écosystèmes
  • Engagement pour le bien-être des citoyens
  • Valeur économique et sociale pour les territoires

 

Chaque axe thématique d’évaluation est décliné en critères d’évaluation quantitatifs ou qualitatifs permettant d’apprécier la performance du projet (38 critères au total).

 

Un outil ergonomique et pragmatique

La méthodologie d’évaluation se veut pragmatique et opérationnelle, en phase avec les attentes du territoire. La méthodologie est applicable et reproductible à tout type de territoire. L’outil est simple d’utilisation et la restitution des résultats lisible et pédagogique pour les parties prenantes du territoire.

 

Evaluation Cicleval de démarches d'économie circulaire

Evaluation fictive d’une démarche d’économie circulaire

 

 





Top