Accueil » Actualités » Le SEDIF confie à Stereau la modernisation de son usine d’Arvigny (77) pour une première industrielle en osmose inverse basse pression


Actualités du 10 janvier 2020



Le SEDIF confie à Stereau la modernisation de son usine d’Arvigny (77) pour une première industrielle en osmose inverse basse pression

Filiale ingénierie de Saur, Stereau, mandataire d’un groupement réunissant Gagneraud-Setec-HB architectes, réalisera pour le compte du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France la modernisation de l’usine d’Arvigny. Une filtration membranaire haute performance par osmose inverse basse pression y sera installée d’ici 2022, l’objectif étant d’adoucir l’eau distribuée et d’éliminer les nitrates et micropolluants.

A l’écoute de ses usagers, et au-delà des normes existantes déjà strictement respectées, le SEDIF a inscrit dans son XVème plan d’investissement (2016-2020) 34 millions € afin d’améliorer le traitement de l’usine d’Arvigny (Seine-et-Marne).

Située à Savigny-le-Temple, cette usine produira, en 2022, 22 000 m3/jour d’eau pure à partir de la nappe souterraine du calcaire de Champigny pour alimenter les communes d’Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Villeneuve-le-Roi, Rungis et Ablon-sur-Seine (80 000 habitants). Elle se présente comme l’unité pilote du SEDIF dans la mise en place de membranes de filtration haute performance, qui servira de modèle dans un futur proche aux usines de Choisy-le-Roi (94) et Neuilly-sur-Marne (93).

L’usine d’Arvigny sera la première référence industrielle d’osmose inverse basse pression pour la distribution d’eau potable en France.

L’eau, pompée dans les nappes profondes du bassin parisien, sera traitée au travers de 8 skids de filtration dans lesquels sont positionnées les membranes. « L’utilisation de cette technologie d’osmose inverse – habituellement dédiée au dessalement d’eau de mer – permet d’obtenir une eau 100 % pure, les membranes faisant office de barrière physique et ne laissant passer que les molécules d’eau », explique Alain Péricaud, directeur grands projets de Stereau. La technologie est tellement efficace qu’il est nécessaire, afin qu’elle respecte les normes de potabilité, que cette eau soit remélangée avec une fraction d’eau traitée de manière plus conventionnelle.

@GroupeSaur réalisera pour le compte du #SEDIF la modernisation de l’usine d’Arvigny. Objectif : adoucir l’eau distribuée et d’éliminer les nitrates et #micropolluants pour les 80 000 habitants du syndicat. Cliquez pour tweeter

Ce projet s’inscrit dans une démarche globale d’innovation du SEDIF qui vise à améliorer la satisfaction des usagers et distribuer une eau de qualité sanitaire irréprochable. Demain, le SEDIF distribuera une eau au-delà des normes, en éliminant les micropolluants et les nitrates ainsi que la matière organique, pour un meilleur goût. Les nouvelles filières de traitement permettront de faire baisser la dureté de l’eau (passage de 36° à 9°F) avec à la clé, pour les consommateurs, une plus grande durabilité des appareils ménagers et des chaudières et canalisations moins entartrées.

Une mise en scène architecturale du process d’inspiration muséale a été imaginée. Les membranes sont placées derrière une vitrine, pour une meilleure compréhension de la technicité présentée et une vision d’ensemble du procédé. Des panneaux solaires complètent le projet. Ils contribuent au respect de l’environnement, en réduisant la consommation électrique de la station, et fiabilisent le traitement en protégeant les filtres à sable du soleil et donc des proliférations d’algues qui pourraient endommager les membranes d’osmose. Ces panneaux convertissent l’énergie solaire néfaste au process en énergie électrique positive pour l’environnement.

La rénovation de l’usine a été entièrement imaginée en BIM (Building Information Modeling). Au-delà de la représentation géométrique tridimensionnelle des lieux avant construction, cette technologie permet également de regrouper une multitude de données et de tâches dans un seul outil et de faciliter l’exploitation de la future usine. 

L’usine d’Arvigny sera demain et à terme, pour le bien de tous les Franciliens, un modèle de technicité d’avant-garde dans le domaine du traitement de l’eau potable.



contact(s) pour ce communiqué :

Contact presse : Saur – Laurent Maillard – 06 60 59 77 07 – laurent.maillard@saur.com



Top