Accueil » Communiqués de presse » Saur présente ses innovations au service de l’eau à l’Astee.


Actualités du 4 juin 2019



Saur présente ses innovations au service de l’eau à l’Astee.

Intelligence artificielle, objets connectés, réseaux intelligents… Regroupées dans un showroom « Pure innovation » au Centre de pilotage opérationnel (CPO) de Saur, ces technologies sont présentées aux congressistes de l’Astee (Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement) réunis pour leur 98ème congrès à Saumur, du 4 au 6 juin.

Créé en 1905, l’Astee est l’association référence des professionnels de l’eau. Elle réunit ses adhérents chaque année autour d’enjeux sur la préservation de la ressource, les innovations en matière de traitements d’eau potable ou eaux usées, les solutions liées à la transition énergétique… Ce sont donc près de 500 congressistes qui vont se réunir, du 4 au 6 juin, à l’Abbaye de Fontevraud pour participer à des conférences et des visites techniques sur des sites emblématiques du saumurois.

Au CPO, à la découverte des innovations au service de l’eau

Le 5 juin, les congressistes et les invités Saur pourront assister à la présentation des innovations majeures mises en place par le Groupe pour rendre le service de l’eau potable et des eaux usées encore plus performant. Ce showroom « Pure innovation » (voir détail ci-dessous) se tient dans le cadre du Centre de pilotage opérationnel (CPO) de Saumur, véritable tour de contrôle régionale de l’eau où travaillent quotidiennement 100 collaborateurs experts de l’entreprise. L’occasion de terminer en beauté la semaine européenne du développement durable (SEDD).
Pour Franck Cadoret, directeur régional de Saur « Nous avons tout fait pour ce congrès se tienne à Saumur pour plusieurs raisons : montrer l’excellence du service de l’eau saumurois, partager avec la profession les innovations et technologies de pointe qui font avancer le « monde de l’eau » au bénéfice du consommateur final, mais aussi faire vivre l’écosystème de partenaires et entreprises qui nous accompagne toute l’année et qui bénéficie de cet événement et de ses 500 congressistes ».

Enjeu 1 : protéger les nappes et forages des territoires

Développée par imaGeau (filiale Saur), la solution web EMI anticipe les risques liés à la production d’eau issue des nappes souterraines (sècheresse/pénurie, surexploitation des forages, pollutions diffuses, intrusion biseau salé…). EMI offre une vision cartographiée de 4 indicateurs clés : vulnérabilité à la sécheresse, à la baisse de rendement, paramètres qualitatifs fréquemment observés dans les eaux souterraines, consommations énergétiques. Le principe d’EMI est d’avoir une analyse très fine de données agrégées et de les interpréter pour donner du sens à l’action de la collectivité.

Enjeu 2 : garantir la sécurité sanitaire de l’eau

CarboPlus, procédé breveté Saur, élimine à faible coût les micropolluants en les adsorbant sur du charbon actif. Ni concentrés, ni transformés en sous-produits toxiques, ils sont définitivement retirés de l’eau, sans risque de relargage incontrôlé. Placé en traitement d’affinage, CarboPlus constitue une réponse éprouvée d’élimination de produits phytosanitaires (pesticides, désherbants…) et résidus médicamenteux (antiépileptiques, hormones, anxiolytiques…).

Enjeu 3 : garantir le confort sanitaire de l’eau

L’unité Calcycle, fruit d’un partenariat technologique avec la société néerlandaise Brabant Water, est installée en amont de la filière de traitement existante afin d’obtenir une valeur de dureté finale de l’eau de 25°F. Une eau dure n’est pas représentative d’un risque sanitaire mais elle entraîne des désagréments pour l’entretien et la pérennité des canalisations, des bornes incendie et, pour le consommateur, une usure prématurée des équipements, l’achat coûteux de produits d’entretien, la hausse de la consommation énergétique, les risques de fuite, l’irritation des peaux sensibles…

Enjeu 4 : piloter le diagnostic permanent de l’assainissement (collecte, traitement, rejet)

Avec la solution Diag 20/20, Saur propose une démarche globale de maîtrise des risques pour respecter les exigences réglementaires de 2015. Objectifs : sécuriser le fonctionnement des réseaux (eaux parasites, débordements, H2S, corrosion ou obstruction…), contrôler la qualité de traitement de la station d’épuration (charges polluantes, bilan énergétique, consommation de produits de traitement, gestion des boues et sous-produits, nuisances olfactives…), protéger le milieu naturel (qualité de rejet, conformité du pluvial, présence de micropolluants, gestion de crise…).

Enjeu 5 : optimiser la consommation d’énergie et produire à partir de ressources renouvelables

Rendre les installations moins énergivores grâce à l’intelligence artificielle
Saur conçoit et teste des modèles de machine learning afin d’automatiser et de simplifier les analyses de données de fonctionnement de ses installation de production, et met à profit des modèles prédictifs pour conduire de manière plus efficace ses opérations. Pour catalyser cet engagement, Saur agrège autour de ses ressources internes (data scientists, experts, opérationnels) un écosystème de start-up proposant des solutions innovantes dans le domaine de la réduction des consommations d’énergie et de l’efficacité énergétique (Qualisteo, Energisme, Metron…).
Transformer les boues fatales de station d’épuration en électricité
Saur a développé une offre de méthanisation des boues, seules sur des stations de grande taille et en mélange avec des déchets organiques sur des stations de plus petite taille (co-digestion). Saur s’appuie sur le potentiel de récupération des déchets organiques et dimensionne un digesteur à faible coût. Le biogaz produit est injecté dans le réseau du gaz de ville.

Enjeu 6 : digitaliser la relation client et offrir de nouveaux services

Saur développe pour le consommateur une expérience enrichie tous canaux, renforcée par une communication proactive par mail, SMS, réseaux sociaux (date de relève, travaux programmés sur le réseau…). En parallèle, Saur offre des services personnalisés et segmentés en temps réel : maîtrise et suivi des consommations, alertes en cas de surconsommation…

Enjeu 7 : gérer l’eau par des modèles prédictifs

Saur utilise des algorithmes de machine learning qui se nourrissent d’un historique de données important, s’évaluent et se paramètrent de manière autonome pour minimiser l’erreur moyenne d’une prévision. Pour les canalisations (matériau, incidents passés, diamètre, âge, trafic routier…), le modèle apprend de leur “histoire” pour associer certaines combinaisons de conditions à une probabilité de fuites importante dans un intervalle de temps choisi. Par conséquent, il permet de prioriser les renouvellements pour une meilleure efficacité de la gestion patrimoniale. Les algorithmes sont aussi utilisés pour la prévision de volumes consommés ou mis en distribution, le suivi des pertes en eau ou encore l’optimisation des pompages.

Enjeu 8 : améliorer le rendement des réseaux potable et réduire les fuites

Saur se démarque par sa politique de gestion de réseaux grâce à la mise en œuvre combinée d’innovations technologiques, en lien permanent avec l’expertise du CPO. La solution experte Rézo+ est basée sur 4 axes fondamentaux : expertiser (mise en place d’un réseau intelligent et des analyses de nos experts), instrumenter (mesure des volumes distribués et des débits de nuit, écoute des réseaux via les technologies comme EAR2® de Sainte-Lizaigne ou Smartball® de Xylem), piloter (interprétation des données collectées au CPO pour prise de décision rapide), pérenniser (priorisation des investissements en termes de maintenance et de renouvellement). Au-delà de la recherche au sol, Saur expérimente la recherche aérienne de fuites en utilisant les images de satellites et de drones.

Enjeu 9 : partager l’information et suivre en temps réel les données du contrat

Saur offre aux collectivités la possibilité d’accéder à CPO Online, son interface de suivi en temps réel de la bonne exécution du contrat et des données liées à l’exploitation et aux consommateurs. CPO Online met à disposition et interprète des données clés : volumes mis en distribution, interventions, évolution des réclamations clients, cartographie, rapports de performance… Il permet aussi d’être une aide à la décision des collectivités en termes d’investissement après analyses des données par nos experts et croisement avec des bases externes. Cette interface web est accessible 24h/24, sécurisée, paramétrable selon les besoins des élus et techniciens.


AU CŒUR DE LA POLITIQUE D’INNOVATION
LE CPO, CENTRE NEVRALGIQUE DE CONTROLE ET DE GESTION DES SERVICES D’EAU ET D’ASSAINISSEMENT DES COLLECTIVITES.
Précurseur des smart technologies appliquées au secteur de l’eau, Saur a inventé en 2007 le CPO, concentré d’innovations qui révolutionne l’approche du métier, en apportant aux collectivités une vision complète du service en temps réel sur leur territoire. Afin d’améliorer durablement le service, le CPO réunit le meilleur des technologies du marché et le savoir-faire d’experts capables d’identifier les dysfonctionnements et les risques et de tirer le meilleur parti des données d’exploitation. Le CPO est ainsi en capacité de proposer les optimisations les plus pertinentes et accompagner les collectivités dans la planification de leurs investissements au juste coût.


SAUR, au cœur de l’innovation


contact(s) pour ce communiqué :

Contact presse : Saur – Laurent Maillard – 06 60 59 77 07 – laurent.maillard@saur.com



Top