Accueil » Communiqués de presse » Saur choisi pour gérer l’assainissement de Dinan Agglomération (Côtes-d’Armor)


Actualités du 4 décembre 2018



Saur choisi pour gérer l’assainissement de Dinan Agglomération (Côtes-d’Armor)

 

Dinan Agglomération fait le choix d’une nouvelle gouvernance pour la gestion de son service public d’assainissement collectif avec la création d’une société d’économie mixte à opération unique (Semop) – Eaux de Dinan-Assainissement – à compter du 1er janvier 2019.

 

L’agglomération de Dinan (Côtes-d’Armor, 100 000 habitants) confie pour une durée de 7 ans son service d’assainissement collectif à Saur qui interviendra, à compter du 1er janvier, sur 25 des 64 communes réunissant 60 000 consommateurs.

 

La collectivité a opté pour le mode de gestion d’un Semop, l’actionnariat de la société étant détenu à 60 % par Saur et 40 % par Dinan Agglomération. Le conseil d’administration de cette Semop – baptisée Eaux de Dinan Assainissement – sera présidé par Arnaud Lecuyer, président de Dinan agglomération, et réunira 4 représentants de chacun des deux actionnaires.

 

Par cette forme juridique, l’agglomération souhaite « disposer des performances et de la technicité reconnue des acteurs de l’eau et de l’assainissement, tout en garantissant une gouvernance transparente et active ».

 

Au-delà de la forme juridique choisie, Saur a su structurer son offre autour d’engagements environnementaux et patrimoniaux ambitieux :

 

La réduction de l’empreinte carbone au travers de la diminution des consommations énergétiques (-14 % de consommation électrique d’ici 2023), de locaux Haute Qualité Environnementale (HQE), d’une flotte de 100 % de véhicules GNV à l’horizon 2022, de l’utilisation d’énergie verte pour le service ainsi que le développement de la pratique de l’éco-pâturage.

 

La lutte accrue contre les eaux parasites par la mise en œuvre d’un diagnostic permanent, du suivi en temps réel des ouvrages d’assainissement collectif et de la gestion dynamique des réseaux, de la réduction de 50 % du volume surversé en tête de station à l’horizon 2023 et de 5 % l’indice de parasitage du réseau à l’horizon 2021.

 

La réduction des nuisances olfactives au travers d’une analyse de la sensibilité du réseau pour viser le « zéro nuisance olfactive » (notamment le souffre, H2S) dès 2019 et la mise en œuvre d’un programme de renouvellement fiable et optimal assurant un rajeunissement du parc en fin de contrat.

 

Saur a également su proposer une offre riche en innovations : • L’implantation d’un Home CPO, qui permettra, pour les équipes d’exploitation comme pour les services de la collectivité, une vision en temps réel du service de l’assainissement sur le territoire.

 

• La mise en place d’un partenariat avec le Pôle Cristal (pôle de recherche génie-climatique) et le service Saur R&D.

 

• L’animation d’ateliers innovations collaboratives avec des partenaires locaux, entreprises, start-up.

 

• L’accompagnement de Dinan Agglomération dans sa réflexion sur des projets de méthanisation et récupération de chaleur.

 

• La mise en œuvre d’innovations opérationnelles pour améliorer la performance du service : captation des polluants métalliques, inspection des canalisations sans curage préalable, installation de capteurs de suivi de corrosion

 

Saur s’est également fixé comme objectif ambitieux pour la Semop Eaux de Dinan assainissement d’obtenir la certification de gestion durable du service, au travers de la mesure d’indicateurs relatifs à l’environnement, la cohésion sociale, le développement économique, la gouvernance et les relations avec les parties prenantes.

 

Pour Louis-Roch Burgard, président exécutif de Saur : « Après Saint-Affrique, en Aveyron, Eaux de Dinan Assainissement est la seconde Semop que nous gérerons aux côtés de la collectivité délégante. Nous sommes très favorables à cette forme de copilotage du service car il permet un partage de l’information et de la complexité du service de l’eau, éléments de compréhension indispensables pour guider la collectivité dans ses choix techniques et financiers ».

 

Pour Arnaud Lecuyer, président de Dinan Agglomération : « Créer une Semop Eaux de Dinan Assainissement, c’est accepter de s’appuyer sur l’expertise de Saur et permettre aux élus la réappropriation du service. Une Semop, c’est gérer en commun un bien commun ».

 

Eaux de Dinan Assainissement en quelques chiffres : 25 communes – 22 500 abonnés – 60 000 consommateurs – 400 km de réseaux – 65 postes de relèvement – 21 stations d’épuration – 14 collaborateurs dédiés au service.

 

Communes concernées : Aucaleuc, Bobital, Brusvily, Calorguen, Commune nouvelle de Dinan, Evran, Lanvallay, La Vicomte sur Rance, Le Hinglé, Le Quiou, Les Champs Géraux, Pleudihen sur Rance, Quévert, Saint Carné, Saint-André-des-Eaux, Saint-Hélen, Saint-Judoce, Saint-Maden, Saint-Juvat, Saint-Samson-sur-Rance, Taden, Tréfumel, Trélivan Trévron, Plouasne, Vildé Guingalan.



contact(s) pour ce communiqué :

Saur – Laurent Maillard – 06 60 59 77 07 – laurent.maillard@saur.com



Top