Accueil » Écoterritoire » Micropolluants, la chasse est ouverte


Micropolluants, la chasse est ouverte



2013

La DCE identifie 21 «substances dangereuses prioritaires» dont les rejets devront être progressivement réduits d’ici 2021 .
La conférence environnementale (Ministère de l’écologie) identifie comme une priorité la prévention des risques sanitaires et environnementaux en se focalisant sur le traitement des eaux usées domestiques.

2014

Le Conseil national de la transition écologique (Ministère de l’écologie) adopte une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens. La commission européenne lance officiellement le chantier de définition de ces perturbateurs.En Suisse, le parlement décide que le coût du traitement des micropolluants sur les STEP serait financé pour 75 % par la Confédération. Une centaine de stations sont concernées.

La station d'épuration de Kerran (Morbihan) 7300 m3/jour, équipée de Carboplus® pour l'élimination des micropolluants

Réduire, voire supprimer les micropolluants dans l’eau est un enjeu essentiel pour la qualité des milieux aquatiques et la santé humaine. Cet objectif énoncé par l’ONEMA, s’inscrit dans la ligne de la directive cadre européenne (DCE) sur l’eau, qui vise à « l’atteinte du bon état des masses d’eau ».

 

 

 

Un cadre règlementaire en construction

 

Identifier les micropolluants, les mesurer, évaluer leurs impacts sanitaires et environnementaux : autant de questions auxquelles il est difficile aujourd’hui de répondre de façon précise et exhaustive et qui retardent l’émergence d’un cadre règlementaire. Mais la «chasse» aux micropolluants est désormais ouverte.

 

 

 

Avec Carboplus®, Saur se positionne comme un précurseur

 

Carboplus_SchemaEliminer les micropolluants au sortir des stations d’épuration pour réduire leur présence dans le milieu naturel, ou les supprimer au sortir des stations de traitement d’eau potable pour éradiquer tout risque sanitaire à long terme : c’est ce propose Saur avec le procédé CarboPlus®.

Facilement installé sur une station existante, compact, économe en énergie et en charbon actif, Carboplus® a fait ses preuves sur plusieurs unités de traitement d’eau potable et usines de traitement d’eaux urbaines et industrielles.

 

Son atout écologique : les micropolluants sont littéralement capturés et ne retournent pas vers le milieu naturel. Carboplus® élimine les hormones naturelles ou de synthèse, les résidus médicamenteux, les substances chimiques, les produits phytosanitaires, les plastifiants, et notamment les phtalates.

 

Micropolluants : pesticides, résidus médicamenteux, perturbateurs endocriniens…

 

Télécharger les brochures Carboplus® Eau potableEaux UséesEffluents Industriels

 





Top