Accueil » Écoterritoire » Usine d’eau potable d’Angoulême : un concentré de technologies au service de la santé humaine et de l’environnement


Usine d’eau potable d’Angoulême : un concentré de technologies au service de la santé humaine et de l’environnement



Lors d’épisodes pluvieux, les usines de traitement d’eau potable sont régulièrement confrontées à des pics de turbidité, un indicateur important de qualité de l’eau. Cette turbidité doit être traitée car elle est constituée de particules en suspension auxquelles s’agglomèrent de nombreux micro-organismes potentiellement pathogènes tels que les bactéries, les pesticides ou les résidus médicamenteux. A Touvre (Charente), Stereau, filiale ingénierie du groupe Saur, déploie, sur l’usine d’eau potable du Pontil, la solution Claricarb- R®. Cette technologie permet de coupler deux étapes de traitement en un seul ouvrage : le traitement des micropolluants par le procédé Carboflux® et l’abattement de la turbidité liés à la pluviométrie. Explications.

Apporter une réactivité maximale lors des épisodes pluvieux

Des sources de la Touvre aux robinets des 110 000 habitants du territoire d’Angoulême, la mission de la SEMEA, la société publique de distribution des eaux du Grand Angoulême, est de garantir une eau de qualité irréprochable 24h/24 et de préserver les ressources. Bien que d’excellente qualité, les sources de la Touvre dans lesquelles sont puisées les eaux alimentant l’usine d’eau potable du Pontil, subissent une dégradation de leur qualité lors d’épisodes de pluie entrainant une hausse de la turbidité et un apport en micropolluants. Afin de sécuriser l’alimentation en eau potable, le Syndicat a confié à Stereau, filiale ingénierie du groupe Saur, la modernisation de l’usine du Pontil, d’une capacité de 2 000 m3/h.

Claricarb-R® : un process garant d’une qualité d’eau irréprochable

La technologie Claricarb-R® se compose d’une étape de clarification doublée d’un traitement d’affinage de l’eau par traitement au charbon actif avec le procédé Carboflux®. Une coagulation en début de procédé permet de capturer la matière organique et la turbidité. Le traitement au charbon actif Carboflux®, technologie brevetée du groupe Saur, garantit quant à elle un niveau élevé d’abattement de la matière organique et des micropolluants sans intervention de l’exploitant. Les performances de ce procédé proviennent de la mise en contact continue de l’eau avec une très grande quantité de charbon actif en poudre pour en garantir une efficacité permanente. Cette étape est suivie d’une floculation et une séparation sur décanteur lamellaire.

La qualité d’eau ainsi produite, est constante quelles que soient les variations de qualité et de débit de l’eau brute. Toute dégradation (pics de turbidité) de qualité des eaux brutes est immédiatement traitée, tous les éléments du procédé étant en place pour bénéficier d’une réactivité maximale. Ces choix technologiques permettent de proposer une meilleure adaptation du projet aux prescriptions architecturales par l’implantation d’un bâtiment réduit.

La technologie Claricarb-R® se compose d’une étape de clarification doublée d’un traitement d’affinage de l’eau par traitement au charbon actif avec le procédé Carboflux®.

Une station tournée vers l’avenir, adaptée aux contraintes de l’exploitation

La qualité des eaux brutes évolue sans cesse. Elles sont suspectées depuis une dizaine d’années de contenir de plus en plus de micropolluants susceptibles d’avoir une action toxique sur le milieu naturel et la santé. Sont concernées, selon l’Union européenne, un nombre important de substances issues de procédés industriels, de pratiques agricoles ou même d’activités quotidiennes : des polluants organiques (pesticides, hydrocarbures, solvants, détergents, cosmétiques…), des produits pharmaceutiques et perturbateurs endocriniens (bétabloquants, antidépresseurs, analgésiques, antibiotiques, hormones…), des métaux et métalloïdes (plomb, cadmium, mercure, arsenic), des éléments radioactifs (radon, uranium). Grâce aux choix technologiques proposés par Stereau, l’usine d’eau potable du Pontil éliminera les micropolluants en anticipant l’évolution de la réglementation. Les process de traitement mis en œuvre garantissent la pérennité de l’installation et dénotent par leur simplicité d’exploitation.

Après Le Havre (Seine-Maritime), Tolerme (Lot), Nevers (Nièvre), cette nouvelle référence conforte la stratégie d’innovation de Stereau dans le traitement des nouvelles substances polluantes telles que les métabolites de pesticides et résidus médicamenteux dans les eaux destinées à la consommation humaine.





Top