Accueil » Entreprise à taille humaine » Saur crée l’Ordo academy, une formation qualifiante pour les ordonnanceurs


Saur crée l’Ordo academy, une formation qualifiante pour les ordonnanceurs



En profonde transformation, les métiers de l’eau se digitalisent afin d’accroître leur performance, nécessitant la conduite du changement dans les pratiques et les organisations. De nouveaux métiers aux compétences spécifiques émergent, à l’instar du métier d’ordonnanceur, métier au cœur des enjeux actuels et futurs de la gestion des services d’eau et d’assainissement. Pour autant, aucune formation académique de l’éducation nationale ou d’autres organismes de formation n’existe aujourd’hui pour répondre à ces nouveaux besoins en qualification professionnelle. Afin d’accompagner la professionnalisation du métier d’ordonnanceur et le développement des compétences de ses collaborateurs, Saur développe sa propre Ordo academy avec une formation qualifiante.

 

Des nouveaux métiers, des compétences spécifiques à développer

Né avec l’évolution des enjeux de la gestion de l’eau et la mise en place de centres de pilotage opérationnel (CPO), clé de voûte du modèle organisationnel déployé par Saur dans le cadre de son projet d’entreprise NEAU 2015, le métier d’ordonnanceur requiert un large panel de compétences et qualités.

Véritable « aiguilleur de l’eau », l’ordonnanceur assure le pilotage de l’action quotidienne des agents sur le terrain avec, pour objectif, de garantir la performance opérationnelle de l’exploitation au travers d’une meilleure gestion, d’une meilleure traçabilité ainsi que d’une optimisation accrue des moyens humains et des interventions. Hier formés « sur le tas », les futurs ordonnanceurs du groupe Saur peuvent désormais suivre une formation qualifiante pour développer leurs compétences et faire évoluer leur parcours professionnel.

 

L’Ordo academy, une formation ancrée dans la pratique au plus proche des territoires

Afin de pallier l’absence de formation préparant les ordonnanceurs à leur métier, Saur lance son Ordo academy à Nîmes (Gard), cursus de formation ouvert aux collaborateurs de Saur, dans une perspective d’évolution professionnelle, et aux nouveaux embauchés sur des postes d’ordonnanceurs.

Conçu avec une volonté forte d’opérationnalité, le parcours de formation est assuré sur une durée de 13 semaines alternant cours théoriques pour l’acquisition des compétences techniques, organisationnelles et relationnelles comportementales, et pratique en immersion dans le futur CPO de rattachement dans un format « vis ma vie ». Chaque personne formée est parrainée par un ordonnanceur Saur. La sélection des candidats est réalisée au plus proche des territoires par un jury constitué d’un responsable pôle ordonnancement, un directeur d’exploitation, un chef d’agence ou de secteur et un responsable des ressources humaines.

 

L’ordo academy Saur en chiffres

 

. 1ère promotion lancée en 2016

 

. Formation de
10 personnes
de parcours professionnels variés (par ex. : agent de terrain, agent clientèle,
dessinateur)

 

. 13 semaines de formation

 

Un certificat de qualification professionnelle pour reconnaître les compétences acquises

Afin de reconnaître et valider officiellement les compétences spécifiques acquises, un certificat de qualification professionnelle (CQP) a été créé en partenariat avec la FP2E (Fédération professionnelle des entreprises de l’eau). A l’issue de la formation, l’évaluation des acquis est réalisée au cours d’une audition de 1h30 à 2h en situation de travail et ce à 3 niveaux : par un référent métiers interne Saur en premier lieu, puis par des formateurs internes et externes et enfin par l’OIEau (Office international de l’eau). La réussite à chacune des étapes d’évaluation conditionne l’obtention du certificat.

 

 

« Un partage de connaissances »

 

Ordo-académicien, Frédéric Roselier peut s’appuyer sur l’expérience d’Aurélien Letellier, son ordo-parrain, tout au long de sa période de formation. Regards croisés.

 

Quel a été votre parcours avant de postuler au métier d’ordonnanceur ?

Frédéric Roselier – Depuis 2003 chez Saur, j’ai occupé différentes fonctions sur le même secteur du Morbihan : opérateur de station d’eau potable, chargé de patrimoine des réseaux et chargé de réseaux d’eau. Après plusieurs échanges et entretiens avec mon responsable hiérarchique et mon ordonnanceur, j’ai proposé ma candidature à un poste vacant. C’est ainsi que j’ai été amené à suivre la première session de l’« ordo academy », formation préalable à toute prise de fonction au poste d’ordonnanceur.

 

De votre côté, comment devient-on « ordo-parrain » ?

Aurélien Letellier – Ordonnanceur depuis plusieurs années sur le Finistère, j’avais déjà dispensé des formations pour différents outils de travail. Mon profil correspondait donc à ce qui était recherché pour jouer ce rôle. Une formation spécifique de deux jours m’a ensuite été proposée pour en saisir toutes les dimensions.

 

Comment l’« ordo academy » est-elle organisée ?

F.R. – Les sessions réunissent des groupes de dix personnes. Elles durent environ trois mois, alternant semaines de cours théoriques et périodes sur le terrain. La théorie porte sur la connaissance des outils digitaux utilisés par l’ordonnanceur et la psychologie d’entreprise, notamment le relationnel entre collègues. Le volet terrain, quant à lui, consiste en une découverte des services en lien avec le travail d’ordonnanceur : maintenance, achats, hydraulique, process, clientèle… C’est à ce moment que je peux échanger sur la formation avec mon parrain.

 

Pouvez-vous expliquer votre rôle d’ordo-parrain ?

A.L. – Lorsque je suis devenu ordonnanceur, j’ai eu la chance d’avoir un collègue qui m’a appris les ficelles du métier. Je m’efforce de faire pareil aujourd’hui en transmettant mon savoir à Frédéric. Pour cela, nous faisons des points réguliers sur les cours suivis et je l’aide à faire le lien avec les services visités lors de sa venue au CPO de Vannes. Et, bien sûr, je suis disponible en permanence pour répondre à ses questions.

 

Quel regard portez-vous sur cette « ordo academy » ?

F.R. – J’apprends énormément sur ma future activité et l’aspect terrain m’apparaît indispensable pour clarifier les rapports entre les services et la nature de nos relations au quotidien. Enfin, l’aspect humain est important : notre groupe d’ordo-académiciens rassemble des personnes de tous horizons, ce qui est une bonne occasion pour élargir mon réseau professionnel.

A.L. – L’échange de connaissances se fait dans les deux sens : j’apporte mon expérience, Frédéric partage avec moi ce qu’il apprend sur les nouveaux outils digitaux déployés. Cette formation est donc aussi très enrichissante de mon côté et elle me permet de tisser des liens approfondis avec un futur collègue !





Top