Accueil » Nos activités » Stereau, le traitement de l’eau sur-mesure » Valoriser les boues et les effluents


Valoriser les boues et les effluents

Mieux valoriser les sous-produits issus de l’épuration des eaux usées, c’est participer au développement de l’économie circulaire dans les territoires. C’est aussi favoriser la transition énergétique en investissant dans de nouveaux procédés de valorisation énergétique qui permettent de développer la part des énergies renouvelables.

Nos solutions

  • Valorisation agricole par compostage ou épandage
    • Valorisation thermique
    • Méthanisation :
      • Pour la production de biogaz destiné à l’injection
      • Pour la production d’électricité
  • Recherche et développement en cours sur des procédés de gazéification hydrothermale

A Cherbourg, dans la Manche, les   boues   produites   par   la   station   d’épuration sont soumises à plusieurs étapes de traitement en vue de leur valorisation énergétique. En combinant l’action des ultrasons à une digestion mésophile, le procédé Digesthane® conduit à une réduction de boues et à la production de biogaz utilisé pour chauffer l’usine et produire de l’électricité par cogénération. Cette électricité, revendue et injectée sur le réseau, correspond à la consommation annuelle de 250 foyers.

A Saint-Etienne, en Auvergne-Rhône-Alpes, les boues d’épuration sont méthanisées. Le biogaz issu de la fermentation des boues peut être réutilisé sur site ou valorisé après traitement pour être transformé en biométhane et réinjecté dans le réseau de gaz. Le volume de biométhane injecté dans le réseau équivaut à la consommation annuelle de chauffage de 800 foyers.

La gazéification hydrothermale : l’innovation en marche dans les bioénergies

La gazéification hydrothermale permet de transformer des biomasses humides, comme les boues d’épuration, en gaz synthétiques : méthane, hydrogène et carbone. Elle permet dans le même temps de traiter ces boues en isolant les différents éléments de la biomasse.

Ce procédé favorise également le recyclage et la valorisation des composantes chimiques séparées de la matière : fertilisants, phosphores, etc., qui peuvent ainsi retourner à la terre.